Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

JAMES HORNER FILM MUSIC | octobre 16, 2021 |

Scroll to top

Top

No Comments

NOUVELLE ÉDITION SURPRISE DE STAR TREK II CHEZ LA-LA LAND: NOTRE POINT DE VUE EXCLUSIF

NOUVELLE ÉDITION SURPRISE DE STAR TREK II CHEZ LA-LA LAND: NOTRE POINT DE VUE EXCLUSIF
Jean-Baptiste Martin
Depuis la sortie de l’édition étendue de The Land Before Time en octobre 2020 chez Intrada, qui présentait 15 minutes de musiques inédites, nous attendions fébrilement depuis 10 mois un nouvel album. La surprise vient cette fois du côté de La-La Land Records qui propose à partir de ce 17 août 2021 de replonger dans une autre partition des années 80 : Star Trek II: The Wrath of Khan.
 
Dans cet article nous ne ferons pas de commentaire musical, nous n’analyserons pas chaque thème ou chaque piste composé par James Horner. Pour cela nous vous invitons à relire les nombreux articles déjà disponibles sur le web et qui mettent en avant les grandes qualités de cette musique :
Nous n’allons pas revenir non plus sur l’écoute des cassettes qui ont amené Nicholas Meyer et Robert Sallin à choisir James Horner, sur le manque de budget, la recherche d’une nouvelle couleur musicale, sur l’amitié entre James Horner et Nicholas Meyer, sur le caméo du compositeur dans le film, sur les demandes musicales du réalisateur, sur le retard de certains effets spéciaux qui ont rendu difficile la composition de certaines scènes, sur les sessions supplémentaires pour répondre à de nouvelles scènes…
 
Si vous voulez vous replonger dans la génèse de cette partition nous vous proposons tout d’abord de de cliquer sur ce lien pour lire deux articles publiés dans les magazines Starlog et Cinefantastique à l’époque de la sortie du film.
 
 
Vous pouvez aussi lire ou relire notre épisode Fond Memories consacré à StarTrek II publié en 2016 et basé sur 14 sources. Enfin vous pouvez attendre patiemment quelques mois avant la publication de notre livre de référence sur James Horner, qui sera publié en 2022. Le chapitre sur les deux films Star Trek a été écrit à partir de 23 sources dont des interviews avec le corniste James Thatcher, le violoniste Arthur Zadinsky, le réalisateur Nicholas Meyer et le monteur musical Bob Badami.
 
Notre article d’aujourd’hui va plutôt s’attacher à décrire concrètement et simplement le contenu de cette nouvelle édition.
A côté des éditions incroyables comme celles de Braveheart en 2015, Titanic en 2017, ou encore Casper en 2020, La-La Land aime aussi republier des musiques sorties chez d’autres éditeurs mais en ajoutant les quelques minutes manquantes afin de créer l’édition définitive. Nous pensons par exemple à Unlawful Entry en 2017, Jack The Bear en 2018 ou encore Project X en 2019. A première vue sans écouter aucun morceau et en étudiant attentivement le tracklist, l’ambition de La-La Land semble ici la même pour cette nouvelle édition de Star Trek II: The Wrath of Khan : proposer une version définitive en ajoutant quelques minutes manquantes par rapport à aux précédentes éditions, c’est à dire l’édition vinyl de 1982 mais surtout par rapport au CD publié par Film Score Monthly en 2009. Mais ce premier jugement basé sur un aspect seulement quantitatif nous empêche-t-il peut-être d’apprécier à sa juste valeur cette nouvelle édition ?
 
 
Voici nos observations sur le CD1 :
  • le morceau « Spock (Dies) » sur l’édition de 2009 devient « Spock and Kirk » sur l’édition de 2021. Cela permet d’éviter la confusion avec le morceau « Spock » tout en exprimant la volonté du compositeur de mettre en musique la relation entre les deux personnages.
  • Par rapport à l’édition de 2009, le morceau composé « Project Genesis » par Craig Huxley est placé dans les bonus sur deuxième CD. Ainsi l’accent est mis sur la musique de James Horner et sur son aspect narratif.
  • Le premier CD présente les version films de « Battle In The Mutura Nebula », « Genesis Countdown » déjà présents sur l’édition Retrograde FSM de 2009 et qui diffèrent légèrement par rapport à l’album original de 1982. Par contre « Epilogue/ End Title » correspond à la version sans la voix de Leonard Nimoy déjà présente sur le premier des quatre disques de Star Trek: 50th Anniversary Collection de 2016 de La-La Land Records.

Au niveau des musiques additionnelles du CD2 :
  • Les passages « The Eels of Ceti Alpha V » et « Kirk in Space Shuttle » présentés ensemble sur l’édition de 2009 et le CD 1 de 2021 sont proposés séparés sur la deuxième partie du CD2.
  • "Kirk Takes Command" sur le disque 2 est une prise complètement différente de la version sur le disque 1. Le film et le disque 1 utilisent la prise 46 alors que l'album de 1982 devait utiliser la prise 47. Et en fait, la prise 47 était la seule version archivée sur les bandes utilisées en 2009 pour la sortie de Retrograde FSM, ce qui signifie que la version du film fait ses débuts sur cette sortie.
  • La version alternative de « Buried Alive » présente une autre prise du morceau : des micro-variations au niveau du tempo et de l’entrée des cuivres sans doute dû l’absence de click track, un piano un peu plus soutenu lors du tutti, et surtout une répétition dans les dernières secondes de la progression harmonique du tutti mais cette fois ci avec les cuivres graves et l’énergie des cordes qui se dissipe.
  • Une première version alternative du morceau « Amazing Grace ». Sa partie orchestrale est un demi-ton plus haut que la version d’origine. Et le retour de l’orchestre se fait trois secondes plus tard par rapport à l’original où pour des raisons de synchronisation avec l’image, la partie de la cornemuse a certainement été tronquée. Ce qui n’est pas le cas dans cette version alternative.
  • La deuxième version alternative du morceau « Amazing Grace » concerne cette fois seulement la partie avec la cornemuse qui a été décalée numériquement pour être en phase avec l'orchestre.
  • Nous trouvons aussi la première version enregistrée en avril 1982 de « Epilogue/ End Title » avant l’ajout de la scène avec le cercueil de Spock sur Genesis. Cette version ne présente donc pas le dernier élan orchestral mettant en avant le thème de Spock présent dans la version finale enregistrée lors des sessions supplémentaires en mai 1982.
  • « Wild Orchestra » est un morceau inédit et improvisé de 90 secondes, composé d’une première moitié de tubes en plastique sifflants et d’une seconde moitié aux couleurs inquiétantes créée par les cuivres, les percussions et les basses.
  • Le « Thème de Star Trek II (Edited End Title) » est le deuxième titre du 45 tours sorti en 1982. C'est une combinaison du Main Title et du End Title, avec quelques changements internes. Il n'est jamais apparu sur CD auparavant.
Tous ces changements et ajouts ont certes de la valeur et auraient pu justifier à eux-seuls cette nouvelle édition, d’autant plus que l’édition FSM de 2009 se vend parfois entre 100 et 200 dollars. Mais cette édition va plus loin. En effet le premier disque, ainsi que les pistes supplémentaires du deuxième disque, ont été réédités et remixés en haute résolution à partir de bandes stéréo analogiques à 3 pistes de première génération récemment découvertes.
« J'ignorais l'existence de nouvelles bandes lorsque le projet a démarré. La Paramount a mis en place un système de conservation des enregistrements, donc toutes les bandes avaient déjà été transférées et il suffisait de regarder dans un tableur et de demander des codes-barres spécifiques. Ce n'était pas une liste détaillée, mais je savais que je voulais les bandes de type 1/2. C'est en les plaçant dans Pro Tools que j'ai réalisé que nous avions plus de bandes que la dernière fois. En 2008, nous avions un ensemble de bobines qui étaient des sauvegardes des prises finales montées à partir du numérique. De toute évidence, ces bandes de session ne pouvaient être des enregistrements numériques* et lorsque j'en ai effectué une analyse spectrale, j'ai constaté qu'elles ne présentaient pas la coupure dans la courbe de fréquence que l'on peut obtenir avec les premiers enregistrements numériques. C'est à ce moment-là que j'ai réalisé que nous avions quelque chose de spécial, des mixages de l'ensemble des sessions d'enregistrement en haute résolution, ce que je ne pensais pas être possible jusqu'à ce moment-là. »
*s'agissant de bandes magnétiques (NDLR)
 Le producteur Neil S. Bulk
A l’écoute, nous notons immédiatement un son stéréo plus élargi que les précédentes éditions. Le son semble également plus clair, équilibré et dynamique. Cette spatialisation sonore et cette égalisation des fréquences améliorée font la différence et rende l’expérience plus immersive. C’est un vrai régal pour les oreilles. Enfin nous notons également un légère diminution du souffle. Le coproducteur, mixeur et ingénieur Mike Matessino a fait un excellent travail, comme d'habitude.
La durée des morceaux est plus longue de quelques secondes par rapport à l’édition de 2009 car la nouvelle édition des bandes laisse quelques secondes supplémentaires de silence à la fin.
L'album original présent sur le disque 2 a été quant à lui remixé à partir de bandes stéréo 3 pistes numériques-analogiques réalisées en 1982.
 
 
L’autre point fort de cette nouvelle édition est l’excellent texte du directeur musical et chef d'orchestre Deniz Cordell. Il contient des propos exclusifs du producteur Robert Sallin et du réalisateur Nicholas Meyer qui racontent la génèse de la partition de Star Trek II.
Des éléments de compréhension sur la démarche artistique de James Horner sont apportés par le monteur musical Jim Henrikson, l’orchestrateur J.A.C. Redford et Sara Horner, la femme du compositeur Enfin Deniz Cordell évite l’écueil d’un nouveau et redondant « cue by cue » en montrant l’évolution des thèmes au fur et à mesure de l’album.
Le booklet présente également une note du producteur Neil S. Bulk et la liste des musiciens.
 
 
Pour ces ajouts quantitatif et qualitatif, cette nouvelle édition définitive est donc chaudement recommandée pour :
– les possesseurs de la seule édition originale de 1982 car elle présente 57 minutes supplémentaires.
– les possesseurs de la seule édition de 2009 car ils ne possèdent pas la présentation pensée par James Horner sur le CD2 de cette nouvelle édition. Et nous savons combien le compositeur portait une attention particulière dans la conception de ses albums.
– Pour les possesseurs des deux éditions précédemment citées la décision sera peut-être plus difficile. En achetant cette nouvelle édition, vous compléterez votre collection mais surtout vous profiterez d’une qualité sonore inédite. Si cette dernière donnée est un critère de choix pour vous alors foncez sans hésiter vers cette nouvelle édition qui vous emportera de nouveau dans l’espace, la dernière frontière.
 
Acheter Star Trek II: The Wrath of Khan
 
Puisque vous êtes ici, sachez que notre association James Horner Film Music est actuellement très impliquée dans quatre projets importants réalisés en collaboration avec la succession du compositeur :
  • l'écriture et la publication de la biographie définitive sur le compositeur et sa carrière
  • la production d'un documentaire avec des séquences inédites et exclusives
  • la création d'un album CD avec des œuvres inédites
  • la planification et l'organisation d'une série de concerts
Mais nous n'irons pas au bout de ses projets sans vous. Aidez-nous à préserver et à promouvoir l'héritage et la vie de James Horner. Rejoignez notre voyage aventureux dès aujourd'hui sur notre page Patreon.
Merci !
 

 

 

Submit a Comment

Post only about the article.
Be courteous with other users.
Interventions should be clear and easy to understand.
Do not post any sexual or violent content.
Do not post links to illegal downloads or to unofficial YouTube videos or to any illegal contents.