Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

JAMES HORNER FILM MUSIC | juillet 23, 2017 |

Scroll to top

Top

SORTIE DE THE AMAZING SPIDER-MAN EN BLU-RAY

SORTIE DE THE AMAZING SPIDER-MAN EN BLU-RAY
Jean-Baptiste Martin
Le film de Marc Webb est à présent disponible en deux versions Blu-Ray (standard et 3D) et une version DVD.
Remarque technique :  seule l'édition Blu-Ray Standard propose une VO et une VF en DTS-HD Master Audio 5.1. L'éditon 3D ne propose pas de VO en Audio-HD mais une VO en Dolby Digital 5.1.
 
 
James Horner apparait sur les deux éditions Blu-Ray dans le documentaire The Amazing Spider-Man, la renaissance.
Nous entendons tout d'abord Marc Webb revenir sur la conception du thème principal :
"James Horner excelle toujours dans la création d’un thème simple et spécifique qui peut être joué d’une main sur un clavier. Un jour il se promenait dans le studio et il est venu en disant « J'ai quelque chose pour toi » et il a joué le thème de Spider-Man. J'ai eu des frissons. Avec les producteurs, depuis les premières réunions nous avions toujours voulu ce thème simple et reconnaissable et James l'a trouvé au bout d'une heure et demie.»
Puis nous pouvons voir James Horner diriger une partie du morceau Becoming Spider-Man. Il déclare :
"C'est un moment très important parce que c'est évidemment la transformation du Peter civil en Spider-Man. Et ce que j'écoute au casque, ce sont les pistes vocales et électroniques qui s'ajoutent à l'orchestre. J'ai utilisé et trié toutes sortes de couleurs électroniques intéressantes et d'instruments ethniques bizarres. Il y a également beaucoup de musique pour piano soliste que j'ai interprétée. C'est une autre raison pour laquelle nous portons des casques, pour essayer de suivre mon jeu frénétique au piano."
Il revient d'ailleurs sur le motif au piano qui parcourt l'album en l'interprétant :
"Les notes n’ont même pas d’importance. Rien qu’en entendant ça, une ambiance et un charme sont déjà en place. Et le fait de mettre ce genre de musique dans un tel film en dit long sur l’approche du cinéaste et sur l’approche du compositeur, parce que ce n’est pas vain. Cela fonctionne simplement différemment."
Enfin les deux hommes concluent en évoquant les deux composantes principales du film : le spectaculaire et l'intime.

Marc Webb :
"Je voulais protéger la simplicité de l'histoire d'amour. Je voulais sentir sa délicatesse et sa fragilité en dépit du spectacle massif et l'intensité des scènes d'action. Il était donc important de créer un sentiment de petitesse. Et la meilleure chose pour le conserver était de faire comme si Peter était toujours un enfant. James a été capable d'unifier vraiment le film en le couvrant à la fois d’émotions et de passion."
James Horner :
"Certes c'est un gros film de super-héros, mais je voulais ajouter des couleurs, sortir des émotions que vous n'auriez jamais associées à un tel film. (…) Il y a par exemple une immense scène grandiloquente avec ce grand orchestre de 120 pupitres, et puis une scène intimiste où j'utilise juste une voix, une soprano ou un piano (…). Au-delà des parties d'actions qui se suffisent à elles-mêmes, les parties les plus importantes sont celles qui les séparent. Ce sont les pensées de Peter : quand il est pensif, quand il perd un membre de sa famille, quand il développe cette relation avec Gwen. Pour moi il est vraiment important de faire ressortir l'histoire humaine. C'est ainsi que j’aime écrire des partitions."
  Dans la vidéo suivante vous pouvez suivre 6 minutes du film (attention, révélations sur l'intrigue)

Cet article est également disponible en : Anglais